L'Art du Violon

forum consacré au Violon, destiné aux violonistes amateurs ou professionnels, aux musiciens, aux passionnés et aux mélomanes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un violon ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kiriasse

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 02/01/2008
Age : 77
Localisation : Hérault

MessageSujet: Un violon ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.   Sam 17 Mai - 11:18

Beaucoup de gens pensent que le timbre, la sonorité d'un violon s'altèrent si l'on n'en joue plus. Je me suis toujours demandé quelle explication physique on pourrait avancer pour justifier ce qui n'est peut-être qu'une croyance de nature magique...
Un ami luthier n'hésite pas à parler d'orientations moléculaires dans le bois dont est fait le violon, orientations que les vibrations sonores de l'instrument détermineraient. Un stradivarius aurait besoin d'être joué par un virtuose pour acquérir et conserver ses qualités...
Si ce sujet vous inspire, n'hésitez pas. Il m'intéresse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leviolonisteamateur.fr
Briel

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Un violon ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.   Sam 17 Mai - 13:35

Sous les liens suivants, quelques éléments de réflexion et de discussion (merci, au passage, au forum Le Musicien)
http://www.phys.unsw.edu.au/jw/powerhousetwins.html

http://www.le-musicien.com/forum/instruments/a_cordes/frottees/violon/36-0-un_violon_souvre_en_etant_joue_:_mythe_ou_realite_.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiriasse

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 02/01/2008
Age : 77
Localisation : Hérault

MessageSujet: Re: Un violon ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.   Sam 17 Mai - 16:35

Merci pour cette réponse, intéressante (comme toutes celles que vous m'avez faites antérieurement).
J'ai lu tout cela, un peu rapidement... Je crois en conclure que l'on n'a rien prouvé. Mais peut-il en être autrement ? Peut-on vraiment espérer établir un protocole expérimental rigoureux dans un domaine où règne (légitimement) l'appréciation esthétique subjective ?
Quand je lis (je crois que c'est vous qui l'affirmez) que le violon ne joue bien qu'au bout de quelques instants, le temps qu'il « se chauffe », je me demande si ce n'est pas plutôt le violoniste qui doit « se chauffer », comme un sportif avant l'effort...
Enfin, laisssons intact le mystère de cet instrument qui participe du plaisir que l'on éprouve à le pratiquer, avec plus ou moins de talent. J'ai trois violons (je ne parle pas du trois-quart de mon enfance). Parmi eux, un Collin-Mézin du début du siècle dernier. Je l'ai trouvé merveilleux et, maintenant, il ne me plaît plus vraiment. J'ai demandé à un luthier de me le régler. Il a changé le chevalet, revu la position de l'âme et je suis toujours déçu. Le luthier me dit que ce violon a dû dormir pendant des années et qu'il faut le réveiller, comme la Belle au bois dormant...
Enfin, sur les trois, il y en a toujours un qui ne me déçoit pas et qui me contraint à accuser plutôt le violoniste que le violon des insuffisances constatées... Condition sans doute nécessaire aux progrès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leviolonisteamateur.fr
Briel

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Un violon ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.   Sam 17 Mai - 17:37

Citation :
je me demande si ce n'est pas plutôt le violoniste qui doit « se chauffer », comme un sportif avant l'effort...
Oui, bien sûr...
Cependant, il m'est arrivé souvent d'être déjà chauffé (depuis 1 ou deux heures), de changer de violon et de trouver que le son était plutôt "fermé", le son d'un violon qui n'a pas joué depuis quelques temps
Cette histoire de son fermé, qui "s'ouvre" ensuite, est à mon avis une réalité mais...est-ce seulement mon impression ?
Concernant l’amélioration du son d’un violon joué par un bon violoniste, je ne sais pas si on peut parler d’orientation moléculaire au sens propre…
Toujours est il qu’un bon violoniste produira des sons corrects, riches en harmoniques, sur toutes les fréquences, pour toutes les dynamiques...
On sait que les vibrations empruntent des lignes de propagations récurrentes (via le système chevalet-barre-âme), on peut les mettre en évidence par de la limaille de fer ou par interférométrie holographique. Vraisemblablement, faire sonner le violon correctement partout est comparable au bon entretien de chemins de randonnée, principaux et secondaires, on les trouvera en bon état le jour où on en aura besoin.
Je crois qu’un violon qui n’a pas « l’habitude de sonner » en positions hautes ne sonnera pas bien le jour ou il sera sollicité pour le faire, même si c’est un très bon violoniste qui le manie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
toto

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 27/07/2007
Age : 36

MessageSujet: Re: Un violon ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.   Lun 19 Mai - 10:59

N'y a-t-il pas aussi des conditions de températute et d'humidité qui peuvent sensiblement influer sur le son ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiriasse

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 02/01/2008
Age : 77
Localisation : Hérault

MessageSujet: Re: Un violon ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.   Lun 19 Mai - 11:15

Ne me parlez pas de conditions climatiques... Il est des jours où, dans la région où je vis (Hérault), le vent marin apporte tant d'humidité et de moiteur qu'il m'est quasiment impossible de jouer. Et, si j'ai abandonné mon violon quand j'étais jeune, c'est qu'il n'a pas résisté à la chaleur et à l'humidité tropicale de la Côte d'Ivoire où j'ai exercé avant la trentaine. De retour en France, je n'ai plus eu l'occasion de m'y remettre avant l'âge de la retraite...
Cordialement.
En réponse à

Nicolas a écrit:
N'y a-t-il pas aussi des conditions de températute et d'humidité qui peuvent sensiblement influer sur le son ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leviolonisteamateur.fr
Tua S.

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 62
Localisation : Côte d'Azur

MessageSujet: Re: Un violon ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.   Ven 2 Avr - 19:11

Ca se discute !
Un violon ne s'use pas forcément si l'on ne s'en sert pas !
Voir les conseils de Tolbecque dans son livre "L'art du luthier". pirat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un violon ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un violon ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Europa Park's Place - Le Blog
» Boitier direct DI
» Une Bonne Pédale De Volume????
» Dans les steppes de l'Asie centrale ( Borodine )
» Rack Triton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art du Violon :: Le violon :: Lutherie-
Sauter vers: