L'Art du Violon

forum consacré au Violon, destiné aux violonistes amateurs ou professionnels, aux musiciens, aux passionnés et aux mélomanes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'oreille absolue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Solène
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 27/07/2007
Age : 26
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'oreille absolue   Mar 26 Fév - 22:46

L'oreille absolue ne va justement pas dans ce sens, puisqu'elle fait chauffer le cerveau à identifier les notes une par une, ce qui complique la perception des accords.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lartduviolon.forumsmusic.com
Briel

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'oreille absolue   Mer 27 Fév - 9:04

La justesse « artistique » des intervalles joués (mélodie et ou harmonie) n’est pas toujours la combinaison pure et simple de fréquences théoriquement données.
Au sein d’un ensemble à cordes, il y a quelques années, nous avons fait une expérience pour prouver ce phénomène. Nous avons joué différents morceaux et passages, sous le « contrôle auditif » de deux chef d’orchestre dont la réputation ne faisait pas de doute.
En même temps, un ingénieur du son enregistrait via plusieurs micros hyper directionnels afin de capter les notes de chaque instrument. Un logiciel a permis ensuite d’analyser un grand nombre de fréquences, nommées musicalement à partir des partitions.
Résultat : alors que les chefs d’orchestre (et les musiciens, bien sûr) étaient satisfaits du rendu en termes de justesse, le logiciel annonçait qu’on avait joué « très souvent faux » !
De nombreux facteurs expliquent ce paradoxe apparent. Il s’agit surtout d’un jeu complexe de sons harmoniques, mais aussi du fait que le cerveau humain traite les données auditives pour obtenir un résultat cohérent. Si on joue et/ou on écoute de la musique, on fait autre chose que simplement produire et/ou écouter des fréquences.
Sans parler du fait que sur les instruments à cordes non seulement on joue différemment un do dièse et un reb (le fameux comma de différence), mais on ne joue toujours pas de la même façon « le » do dièse ou « le » reb, car cela dépend de ce qui précède, de ce qui suit et de ce qu’il y a en même temps.
On peut donc affirmer, en paraphrasant Toto (Antonio De Curtis) qu’en musique « è il totale che fa la somma »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
x-elektrik-x

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 09/03/2008
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: ...   Lun 10 Mar - 23:00

personnellement, je ne pense pas avoir l'oreille absolue, mais je n'ai pratiquement aucune difficulté à entendre les notes, même lorsqu'elles sont jouées en accord...

mais il y a un inconvénient: quand j'entend un instrument/orchestre jouer, souvent j'ai du mal à ma concentrer sur la beauté de la pièce car j'entend le nom des notes en même temps et c'est assez perturbant :S

des fois, je me demande ce qu'entendent les gens qui ne sont pas musiciens...pas le nom des notes, forcément...mais quoi alors??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cestoche

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 27

MessageSujet: Re: L'oreille absolue   Lun 10 Mar - 23:17

Ecoute une musique dont tu n'as pas du tout l'habitude et tu comprendras! Enfin je suppose, car je suis dans le même cas que toi! Que j'appelle oreille absolue... mais tout ça ce ne sont que des mots!

Je suis d'accord, c'est parfois assez agaçant, mais ça a l'avantage de pouvoir rejouer ce que tu as entendu par la suite! Et ça n'empêche pas de goûter la beauté d'une oeuvre, une fois que tu y es habituée!

Car c'est quelque chose qu'on oublie souvent de dire, l'oreille absolue s'acquiert! (je sais que ça a été déjà dit mais je confirme!)
Je me souviens très bien d'avoir commencé à entendre le nom des notes, et à me dire "non, ça ne doit pas être ça" et après vérification c'était bien ça. A l'époque je ne savais pas que tous les gens n'en étaient pas capables. Mais quand je disais à mon père qu'il jouait un fa au lieu d'un si il m'ouvrait de grands yeux...

Enfin tout ça ce n'est pas très important, ça a ses avantages et ses inconvénients, comme le fait d'être bilingue, ou gaucher...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
med

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: L'oreille absolue   Mar 11 Mar - 0:30

Cestoche a écrit:


Enfin tout ça ce n'est pas très important, ça a ses avantages et ses inconvénients, comme le fait d'être bilingue, ou gaucher...



C'est exactement ce que je voulais dire. En ce qui me concerne, je n'ai jamais entendu le nom des notes quand j'ecoute une oeuvre, mais je reconnais une fausse note à un coma près, un concert joué en 415 va me faire vraiment mal à la tête (et ce n'est pas une façon de parler)! Je sais que j'ai l'oreille absolue mais en 440 lol donc c'est assez gênant. C'est bien dommage que le terme "oreille absolue" soit vu comme un don, ça n'a strictement rien à voir.

L'oreille absolue peut être définie par ça:
2 personne ayant les mêmes résultats en physique ont seulement une différence, l'une est plus physique analogique, l'autre est plus physique numérique. C'est pareil que pour les musicien, je ne vois pas en quoi l'oreille absolue nous sert par rapport aux autres! A repérer les fausses notes plus vites? A pouvoir dire c'est du LA m? Je ne pense pas. Ca rend des choses peut être plus simple mais ça en rend d'autres très compliquée, comme entendre un LAm qui sonne comme du SOL#m et qui fait qu'on apprécie pas ou peu un morceau!

Bref le truc de dire "ceux qui ont l'oreille absolue ont de la chance..." je désaprouve, et de dire "ceux qui n'ont pas l'oreille absolue sont pauvre musicalement" je trouve ça indigeste.

La musique passe avant tout par la tolérance, c'est ma définition, car sans les autres la musique n'est pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renaud
Admin
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: L'oreille absolue   Mar 11 Mar - 2:22

On peut élargir le sujet et, au-delà de "l'oreille absolue", se demander ce que c'est que d'écouter....

La question porte évidemment très loin.

A quoi sert notre oreille? Pourquoi y-a-t-il la musique? Qu'est-ce que c'est la musique? Souvent l'approche de l'écoute (consciente) est technique: "Identifier une note", "identifier un intervalle", parce qu'il y a un intérêt à acquerrir une certaine maîtrise dans ces domaines. Mais est-ce là l'essentiel? Il y a bien autre chose qui se joue dans l'écoute, et dans la musique.

La justesse n'est qu'un aspect qui peut nous faire entrer dans un vécu musical. Car l'écoute est bien ce qui peut nous faire accéder à un vécu musical, plus ou moins riche, et cela englobe la justesse, la qualité d'une sonorité, le fait qu'elle soit adaptée à l'œuvre que l'on joue, la compréhension d'une œuvre, le phrasé qui permet d'en révéler la structure, les impacts et ses résolutions, son style. On entre par l'écoute dans le vécu d'un compositeur, mais on peut aussi passer à côté de l'essentiel. Le danger est de se focaliser sur un aspect et d'être inconscient de ce qui se joue au-delà de cet aspect.

L'écoute est une ouverture, une ouverture à tout ce qu'il y a dans une œuvre musicale. A la richesse de toute les relations qui s'y trouvent jusqu'au moment où l'on peut s'approprier l'œuvre en entier.

"On ne joue pas une œuvre, on la devient" (Rony Rogoff)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solène
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 27/07/2007
Age : 26
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'oreille absolue   Mar 11 Mar - 10:47

Pour moi, l'écoute s'apparente à la lecture d'un roman: on entre dedans, on prend en compte le contexte historique, on s'attache aux personnages, aux messieurs thèmes et aux messieurs basses...
Plus on le lit, plus il se met à vivre, et il finit par devenir un être qui prend une place éternelle dans notre cœur et notre mémoire.
L'écoute, c'est aussi un voyage, mais surtout un sentiment. Un sentiment qui peut nous submerger, nous donner des frissons, nous émouvoir...
Un certain monsieur Nietzsche disait que "sans la musique, la vie serait une erreur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lartduviolon.forumsmusic.com
GLAUSER



Messages : 2
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 72
Localisation : bretagne

MessageSujet: l oreille absolue !!   Jeu 2 Avr - 14:42

JE SAIS QUE CELA EXISTE L OREILLE ABSOLUE ... MAIS JE PENSE QU AVOIR L OREILLE TRANSPOSITRICE EST BCP PLUS INTERESSANT ....
SAVOIR QUE LA CLOCHE DE MON EGLISE SONNE EN MI NE M INTERPELLE PAS OUTRE MESURE .... PAR CONTRE POUVOIR RESITUER UNE MUSIQUE DANS UN AUTRE TON, D OREILLE, CELA EST TRES INTERESSANT // IL EST EVIDENT QUE L OREILLE SE TRAVAILLE ... EN FAISANT CHANTER LES ELEVES LE PLUS POSSIBLE ... CE QUI D AILLEURS LES DECONTRACTERA EN PLUS ....DEUX BONS POINTS POUR LE PRIX D UN !

LES FAIRE CONCEVOIR LES MONTEES ET LES DESCENTES DE LA VOIX ET POUR CE QUI EST DU BLOCAGE MACHOIRE APRES LES SEANCES DE TRAVAIL - FAIRE DES EXCERCICES DE DEBLOCAGE : COMME SI ON ETAIT DES POISSONS ON OUVRE LA BOUCHE, SOUPLEMENT, ET ON ARTICULE, "EN MUET", LA MACHOIRE INFERIEURE DE DROITE A GAUCHE ET DE GAUCHE A DROITE TRES TRES SOUPLEMENT EN DECONTRACTANT LES EPAULES ( LAISSER RETOMBER) - PENDANT QQ INSTANTS .... ENSUITE ON PEUT REPRENDRE SON TRAVAIL .. LA DECONTRACTION EST PRIMORDIALE EN VIOLON .... FAIRE FAIRE CES EXCERCICES DES LE DEBUT DE L APPRENTISSAGE COMME UN JEU FAIRE RIRE LE PLUS SOUVENT LE PETIT ENFANT ET MEME LE GRAND !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'oreille absolue   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'oreille absolue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'oreille absolue
» L'oreille absolue
» l'oreillle absolue
» Olivier Messiaen (1908-1992)
» Technique pianistique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art du Violon :: Les oeuvres & cahiers :: Langage et technique du violon-
Sauter vers: